LES POTINS VIBRATOIRES

La réalité de la raison et la réalité de l'âme

C'est qui l'âme? 

 

Jésus Christ est le symbole sacré de la vie éternelle, il est le Messie.

 

Thomas croyait seulement à ce qu’il voyait :

 

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père.

Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu.… »

 

Mais qu’est-ce que cela veut dire ?

 

Si nous prenons le terme :

 

je suis comme saint Thomas, je crois ce que je vois, j’entends ce que j’entends, je sens ce que je ressens » - alors nous pouvons être certain d’avoir pris une fausse route.

 

Après avoir connu qui « Je Suis » et « comment Je Suis » et « qu’est-ce que Je Suis » de notre Etre.

 

Alors, il est possible de comprendre de faire la différence entre Thomas et Jésus Christ.

 

Et quel bel enseignement que Jésus nous a délivré dans sa parabole.

 

Je vais essayer de vous la décrire, l’analyser comme je ‘lai comprise, ressentie, entendue, et visualisée.

 

Qu’est-ce que l’anti Christ ?

 

L’anti Christ est l’esprit de l’astral (voir mon article sur l’astral)

 

Qu’est-ce le Christ?  C’est l’Esprit qui conduit au Père Eternel

 

On ne peut connaître le Père Eternel qui est la Vie Eternelle, sans suivre le chemin, la vérité, si nous ne connaissons pas le Christ.

 

Nul ne peut arriver au Père sans passer par moi. Notre âme est christique.

 

Nous n’aurons jamais l’opportunité de connaître la vie éternelle, si nous ne connaissons notre âme.

 

Si l’âme est christique, donc nous devons suivre notre âme.

 

Nous ne pouvons voir le Père, si nous réfutons la vérité, notre âme est le chemin, le lien qui nous conduit au Père Eternel.

 

Voilà ce que Jésus nous enseigne il est donc bien le Messie, car il est le Christ qui nous a révélé qui nous sommes vraiment.

 

Nos corps, parties inférieures sont les malades que nous devons soigner, c’est ce que Jésus nous a enseigner comment guérir les malades – les premiers malades à guérir c’est nous même.

 

Nous en avons tant besoin pour unifier toutes nos parties à notre âme.

 

Ceux qui ne se sauverons pas et qui restent dans leur état matérialiste, intellectualisme et athéiste, n’ont finalement pas compris qu’ils sont en train de se détruire et qu’ils pensent avoir la mort éternelle car malgré leur intelligence mentale ils sont malheureusement pour eux sur le chemin cette contre vérité qui est la leur et qui est l’anti christ.

 

Nous sommes tous les sauterelles de la terre. Je vais reprendre ce que Jésus Christ reproche à ses serviteurs de l’église.

 

Cela dans le but, aussi de nous appliquer à nous même, ses reproches.

 

Et nous sommes encore dans l’état intérieur décrit dans mon texte de l’astral.

 

Jésus-Christ adresse des reproches à ce cinquième âge de l'Eglise, en lui disant :

 

Tu as le nom de vivant, mais tu es mort. Oh! Qu'il y a peu d'hommes dans ce siècle qui soient vraiment vivants, en servant le Seigneur leur Dieu et en étant les amis de Son Christ !

 

Le sens de ces paroles est donc :

« Je connais tes œuvres. »

 

« Je connais, c'est-à-dire tes œuvres mauvaises ne Me sont pas cachées, tes œuvres pleines d'imperfections, tes œuvres fausses et hypocrites, qui ont le dehors de la piété, et qui n'ont pas la vérité de la charité. Tes œuvres c'est à-dire, ta pompe, ta splendeur et ta sainteté extérieure. Je connais tes œuvres : je n'ignore pas, Moi qui suis le scrutateur des cœurs, qu'en général tes œuvres apparaissent bonnes extérieurement, mais, qu'à l'intérieur, elles sont mauvaises et donnent la mort. C'est pour cela qu'Il dit et qu'Il ajoute : Tu as le nom de vivant, mais tu es mort. »

 

Entendez maintenant, votre âme vous dire la même chose.

 

Que ressentez-vous à l’intérieur de votre être ?

Allons plus loin.

 

Or, Jésus-Christ reproche surtout aux hérétistes chrétiens, d'être entaché du vice particulier de s'attribuer faussement le nom de vivre en Lui, tandis qu'on vit tout autrement.

 

Ceci se prouve par induction :

 

Nous nous glorifions du nom du Christ (nous ne savons pas qui est ce Christ en réalité).

 

Cela également concerne ceux qui utilisent le mot Christ et Christique etc.

 

Nous nous disons de vrais chrétiens et vivre en Jésus Christ.

 

Et pourtant, beaucoup meurent éternellement, ils ne suivent pas le chemin, la vérité, le Christ qui conduit à la vie éternelle.

 

Ils ont sur les lèvres Dieu et son Fils Jésus, mais dans leur conscient ils ont le démon et le monde sur les bras.

 

Et Jésus nous dit :

Tu as le nom de vivant, mais tu es mort.

 

Oh! Qu'il y a peu d'hommes dans ce siècle qui soient vraiment vivants, en servant le Seigneur leur Dieu et en étant les amis de Son Christ !

 

Le sens de ces paroles est donc :

 

  • Tu as le nom de vivant, mais tu es mort dans la fausse doctrine ;
  • Tu es mort dans l'athéisme
  • Tu es mort dans l'hypocrisie et la justice simulée ;
  • Tu es mort dans tes péchés occultes, dans le secret de tes abominations ;
  • Tu es mort dans les voluptés et les délices ;
  • Tu es mort dans l'effronterie, la jalousie et l'orgueil ;
  • Tu es mort dans les péchés de la chair,
  • dans l'ignorance des mystères
  • et des choses nécessaires au salut ;
  • Tu es mort enfin dans le manque de ta foi
  • La véritable vie en Christ, s'est refroidie en toi.

 

 

La vigilance est de mise : 

 

Avant que tout se meure, tes œuvres ne sont pas parfaites devant mon Père.

 

Sois vigilant sur ta personne, afin que tes pensées, tes paroles et tes œuvres soient saintes et irrépréhensibles ;

 

 

Sois vigilant sur ta maison et ta domesticité (ton être et tes corps) ;

 

afin que ta demeure (âme) soit sainte et pure de toutes fornications et de scandales (ne soit pas corrompue par les forces des démons, de satan).

 

Sois vigilant contre la malice des hérétiques, contre les faux prophètes, les mœurs dépravées, les vices publics, le scandale, le vol, la trahison, etc.

 

Ton âme a inscrit ton nom dans le livre de la vie, puisque tu as la mission de ramener à la bergerie toutes tes brebis égarées.

 

Tu es le berger, le chevalier du temple venu en ces temps de tribulations.

 

Ce chaos te fera oublier pour quoi tu es venu Homme.

 

Mais ton âme te rappelleras sans cesse jusqu’à la fin de ton souffle la véritable mission incarnée.

 

L’anti Christ est là pour te dévier de ton chemin de vérité. l'anti christ règne puisqu'il est le chaos exterieur qui s'installe dans ton être intérieur.

 

L’âme ton âme,  tout comme le Messie Jésus Christ te dit:

 

« Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu.… »

 

 

 

Franca Gagliardi – juillet 2016

 



27/07/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres