LES POTINS VIBRATOIRES

Belle Histoire de Vie

     

 

 

 

 C'est une belle leçon de vie que j'ai envie de partager avec vous.

 

 

 Voici cette histoire:

 

 

Il y avait un riche commerçant qui avait 4 femmes. Il aimait sa quatrième femme plus que toutes et il l'ornait avec des vêtements élégants et elle la traitait avec tant de douceur. Il prenait grand soin d'elle, et il ne lui faisait jamais manquer de rien et il lui donnait toujours le mieux de tout ce qu'il y avait.

 Il aimait  beaucoup de même la troisième femme. il était  très orgueilleux c'était toujours elle qui montrait à ses amis. Le commerçant craignait toujours de toute façon qu'elle fuyait avec les autres hommes. Il aimait même sa seconde femme. Elle était une personne très attentionnée, toujours patiente et une confidente du commerçant. Chaque fois que  le commerçant affrontait des problèmes, il se tournait toujours vers  sa seconde femme et elle réussissait à l'aider et à le faire sortir de ces instants difficiles.

La première femme du commerçant était une partenaire très  fidèle et elle avait donné des grandes contributions pour lui faire maintenir sa richesse et ses affaires et  prenait soin de la famille.

De toute façon, le commerçant n'aimait pas la première femme et même si elle l'aimait profondément, il ne se la soignait pas.

Un jour, le négociant tomba malade. Et là, il comprit qu'il était au seuil de la mort. Il pensa alors à toute sa vie aisée et il se dit: « Maintenant j'ai 4 femmes avec moi. Mais lorsque je meurs, je m'en irai tout seul. Comme je serai seul !

 Ainsi il dit la quatrième femme : « Je t'ai aimé davantage, je t'ai donné les meilleurs vêtements et j'ai eu le plus grand soin de toi. Maintenant que je meurs, tu veux suivre me tenir compagnie ?  »

 « D'aucunes manières !  » Lui répondit la quatrième femme et elle s'éloigna sans autres mots. La réponse fut comme une douche froide dans le cœur du commerçant.

Alors tristement, il alla demander à la troisième femme, « Je t'ai beaucoup aimé pour toute ma vie. Maintenant que je meurs, veux tu me suivre me tenir compagnie ?  »

 « Jamais de la vie ! » répondit la troisième femme. « La vie ici est ainsi belle ! Lorsque tu mourras, vite je me remarierais de nouveau!  »

Le cœur du commerçant eut un sursaut et il devint glacial.

 Il demanda ensuite à la seconde femme,

 « Je me suis toujours tourné à toi pour de l'aide et tu m'as toujours aidé. Maintenant j'ai besoin de nouveau de ton aide. Maintenant que je meurs, tu veux suivre et  me tenir compagnie ? »

« Je suis désolé, mais je ne peux pas t'aider. Tout au plus je peux pourvoir à ton enterrement » la réponse arriva comme une déflagration dévastatrice.

Lorsque voilà qu'une voix arriva et qui disait :

« Je viendrai avec toi ! Et je ne me préoccuperai pas où tu iras »

 Le commerçant se tourna et vit sa première femme… elle était si maigre et sous-alimentée !

Grandement était sa  peine, et il s'exclama :

« j' aurais dû prendre plus grand soin de toi lorsque j'aurais pu ! »

 

Moralité:

 

On peut s' hasarder à penser,  " nous aussi, nous avons quatre femmes…

  • La quatrième femme est notre corps. Pas de problèmes de dépenser temps et argent pour le faire sembler le mieux possible, mais nous le quitterons,  lorsque nous mourrons.
  • Notre troisième femme ? Nos possessions, notre statut social et nos richesses.

 Lorsque nous mourons, ils iront à d’autres.

  • La seconde femme est notre famille et amitiés. Pas de problèmes lorsque nous étions avec eux. Ils pourvoiront au maintien de la tombe.
  • La première femme est enfin notre esprit, souvent négligé dans notre recherche de richesse matérielle et plaisir sensuel.

Devinez un peu ?

C'est vraiment l'unique chose qui nous suivra partout où nous irons.

 

 

 

(Auteur évangélique méconnu) - 



28/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 30 autres membres